Charlon Céline
La sociabilité en situation de retraite

Mémoire de maîtrise sous la direction de Michel FORSE - octobre 1997

L'objectif de cette recherche est de donner un aperçu du réseau de sociabilité et des relations sociales qu'entretiennent les individus en situation de retraite. Plus précisément, il s'agit de déterminer quels sont les différents acteurs qui constituent ce réseau ? Quelle est la forme, la fréquence et le contenu de ces relations sociales ? Pour cela, j'ai émis trois hypothèses: a) le retraité accorde une place plus importante aux relations qui existaient déjà durant sa vie active (les relations familiales par exemple) ; b) mais il crée également de nouvelles relations comme il a pu le faire durant sa vie active ; c) enfin, une partie des retraités créent un substitut de leur vie active en adhérant à une association ou un club, cette adhésion leur permet de créer une nouvelle forme de sociabilité et de reproduire le modèle de leur vie active sur le plan organisationnel. Un questionnaire a été administré à 200 personnes en situation de retraite.
De cette recherche, on peut retenir cinq résultats importants:

1. Le réseau de sociabilité d'un retraité est, en général, constitué de relations familiales (à plus de 50% du réseau) ; cette proportion s'intensifie au passage au quatrième âge (les relations familiales constituent alors près de 75% du réseau global) ;

2. Les relations extra-familiales sont moins nombreuses à tout âge de la retraite, et leur densité et leur contenu sont plus directement liés aux caractéristiques sociales des individus ; 3. Les relations de travail, qui constituent une grande partie des relations sociales d'un individu dans sa vie active, ne disparaissent pas complètement au passage à la retraite. Néanmoins ces relations se transforment : les anciens collègues sont davantage considérés comme des amis à part entière. 4. Une faible proportion d'individus crée de nouvelles relations en période de retraite. En effet, à part les personnes adhérant à un club de loisir ou à une association, peu de retraités créent de nouvelles relations. La situation de retraite semble permettre avant tout d'intensifier les relations préexistantes plutôt que d'en créer de nouvelles. 5. La participation à une association ou à un club est importante pour une partie des nouveaux retraités. Ils y trouvent presque la moitié de leurs interlocuteurs hebdomadaires. Cette participation leur permet de rester actif, de se sentir utile, de garder un emploi du temps rempli, mais surtout elle leur permet de nouvelles rencontres.

Back to last page