Petrowski Yohanna
Attitude de la femme dans le couple et réseau de relations personnelles

Mémoire de maîtrise sous la direction d'Alexis FERRAND - septembre 1997

Ce mémoire a pour fin d'établir un lien entre l'attitude de la femme dans le couple et son réseau de relations, que celui-ci soit personnel ou commun aux deux membres du couple. L'hypothèse centrale est : selon que la femme a une attitude individualiste ou fusionnelle à l'égard de son couple, la proportion d'interconnaissance entre son réseau de relations personnelles et le réseau de relations communes sera respectivement faible ou élevée. Pour vérifier cette hypothèse, la méthodologie adoptée fut celle du questionnaire. Divisé en deux parties, ce questionnaire avait pour fin d'une part, de révéler l'attitude de la femme selon les différents secteurs pouvant être engagés dans la vie de couple et d'autre part, de mesurer le degré de densité dégagé par la structure du réseau de relations. La méthode des scénarios empruntée à Jean Kellerhals et celle du générateur de noms furent respectivement utilisées. - La méthode des scénarios consiste à proposer aux femmes une série de problèmes précis pouvant, en principe, se poser à elles ; et de suggérer des solutions fonctionnelles allant, soit dans le sens de la fusion amoureuse (attitude commandée par le sentiment affectif), soit dans le sens de la fusion institutionnelle (attitude commandée par le sens du devoir) et enfin, soit dans le sens d'une attitude individualiste. - La méthode du générateur de noms consiste à faire citer les prénoms des personnes avec qui l'enquêtée juge avoir une relation importante (membres de la famille, amis, collègues de travail,...) en précisant si cette personne est connue des deux membres du couple ou d'elle seule. La question " qui connaît qui ? " a permis de visualiser la structure du réseau total et de calculer la densité d'interconnaissance. L'analyse de l'ensemble des réponses observées sur les scénarios a montré que certains secteurs sont sous la tutelle du couple et que d'autres restent sous la seule autorité de la femme. Nous avons également vu que les réponses à certains scénarios semblent être le résultat d'un fort consensus normatif alors que pour d'autres, les réponses sont dispersées parmi les trois grands types d'attitudes. L'analyse de la structure du réseau corrélée avec l'attitude des femmes a montré que les femmes dont l'attitude est dite individualiste ont tendance à développer un réseau de relations où l'interconnaissance entre le réseau personnel et le réseau commun aux deux membres du couple est plus faible que celui des femmes dites fusionnelles.



Retour à la page précedente