de Federico de la Rua Ainhoa
L'amitié dans le programme Erasmus : une analyse de la création et durée des relations d'amitié des boursiers Erasmus à Lille

Mémoire de DEA sous la direction d'Alexis FERRAND - novembre 1997

L'étude proposée porte sur l'intérêt des relations d'amitié créées lors d'un séjour de mobilité étudiante européenne pour la constitution d'une ësociété européenne', dans la mesure où elles établissent des ponts entre des sociétés différentes et sont à même d'influencer les représentations des individus. On cherche à savoir si pendant leur séjour à l'étranger, les étudiants créent des relations d'amitié, quelles sont leurs caractéristiques, et particulièrement si elles sont durables. Plusieurs modèles interprétatifs des relations d'amitié sont discutés et illustrés à partir de l'exemple des étudiants Erasmus :
- le contexte où l'individu agit fournit des opportunités de rencontre et des normes qui déconseillent la formation d'amitié avec certaines personnes ;
- les individus établissent plus facilement des liens d'amitié avec des personnes partageant les mêmes valeurs et les mêmes références, ces relations ëhomophiles' ont plus de chance de durer ;
- les préférences des individus quant aux relations d'amitié sont apprises lors de la socialisation, préférences qu'ils auront tendance à reproduire ;
- les individus sont des acteurs rationnels qui créent des relations de façon stratégique pour satisfaire leurs besoins : ils choisissent et conservent les relations où les coûts sont moindres que les bénéfices ;
- les relations d'amitié sont des relations qui permettent une compensation en privé des dysfonctionnements de l'ordre institutionnel et réalisent les idéaux que les institutions proclament. En même temps, elles permettent l'intégration des individus à la société en proposant d'autres rôles que ceux disponibles dans la famille. Dans le développement des amitiés des étudiants Erasmus, il faut tenir compte du fait qu'ils sont étrangers et ne connaissent pas leur environnement, qu'ils s'éloignent de leur réseau personnel ëoriginel' et enfin qu'ils restent, le plus souvent, dans le pays d'accueil pour un temps limité. Un test méthodologique d'hypothèses avancées sur la création et la durée des relations d'amitié est effectué sur une population de 80 étudiants Erasmus avec un panel de deux questionnaires. Ce test vise 1) à recueillir et à caractériser les relations d'amitié à deux moments espacés par un intervalle d'une année ; 2) à examiner les facteurs sous-jacents au choix des amis ; 3) à comparer les réseaux personnels amicaux à des moments différents ; 4) à repérer les relations durables et les facteurs qui expliquent leur durée.


Detrás durar página